22 novembre 2017

«Quand je joue de la batterie, ça me défoule!»

Lilouan Dubois, 12 ans, joue de la batterie depuis l’âge de 6 ans. Un instrument qui lui faisait de l’œil déjà tout petit et qu’il pratique en parallèle de son autre passion, le football.

Vue d'oiseau sur Lilouan Dubois couché au sol entre sa batterie
Lilouan Dubois joue de la batterie depuis l'âge de six ans.
Temps de lecture 2 minutes

«Cela faisait longtemps que j’avais envie de jouer de la batterie, tout comme j’avais envie de faire du football. Un jour, pendant des vacances en Espagne, on est passé devant un magasin qui vendait une batterie pour enfant. On l’a achetée et de retour chez nous, à La Chaux-de-Fonds, j’ai commencé à suivre des cours à l’école de musique La Boîte-à-frap’. Trois ans plus tard, je me suis mis au football et aujourd’hui encore, ce sont mes deux activités préférées.

Jouer de la batterie, ça défoule! Et j’aime bien le bruit. Pour protéger mes oreilles, je mets des bouchons.

Quand j’apprends un nouveau rythme, je commence par le chanter dans ma tête.

Une fois que Lilouan s’est familiarisé avec un rythme, il prend un grand plaisir à le jouer de manière très rapide.

Et quand je le connais bien et que je l’exerce depuis un moment, j’ai l’impression que ça va tout seul et j’essaie d’aller de plus en plus vite. J’ai un cours d’une demi- heure tous les quinze jours. Et je m’entraîne chez moi deux à trois fois par semaine. Chaque mois, on se voit avec l’ensemble musical de l’école: on monte un spectacle par an. Pendant ces périodes, je travaille davantage. Récemment, on a joué une version revisitée de Pierre et le Loup de Prokofiev.

Il existe des batteries de plus petit format spécialement destinées aux enfants.

Comme je ne suis pas très grand, je peux encore jouer sur ma batterie pour enfant. Mais d’ici deux ans, elle deviendra trop petite. Un ami de la famille va peut-être nous donner la sienne, une pour adulte, plus grande et avec une cymbale en plus. Je ne sais pas encore si plus tard j’aurai envie de faire partie d’un groupe. On verra bien…

Personnellement, je n’écoute pas beaucoup de musique, à part quand je dois répéter un morceau.

J’ai essayé la flûte à bec à l’école, mais ça ne me plaisait pas tellement. Je préfère la batterie!»

Benutzer-Kommentare

Articles liés

Grâce à la réalité augmentée, l'application StoriaBox vous propose de vous plonger dans le passé d'une région. (Photo StoriaBox)

Balades virtuelles

sonia grimm

Sonia Grimm, l’enchanteresse

Comment transforme-t-on un liquide en petites billes ? Démonstration d'un tour bien connu de la cuisine moléculaire.

Comme un grand chef

Contribution de lecteur

Un Star...divarius à Genève !