10 juillet 2018

Quand les arbres jouent à cache-cache

La montagne est un lieu qui regorge de surprises pour les randonneurs et les skieurs. Par exemple, on remarque que plus on gagne en altitude, plus la forêt se fait rare. Étonnant? Pas tant que ça.

arbres
Lorsque la température est trop basse, les arbres n’arrivent plus à pousser. (Illustration: Jan Kruse)

En s’aventurant jusqu’aux sommets les plus hauts, il est difficile de ne pas remarquer qu’à une certaine altitude la forêt disparaît complètement. Alors que les bouquetins continuent à grimper en toute tranquillité, les arbres, eux, stoppent net leur ascension. Et ce n’est pas parce que les sapins et les mélèzes sont trop paresseux pour aller plus haut.

A une certaine altitude la forêt disparaît complètement. (Photo: iStock)

Il existe en effet une raison toute simple à ce phénomène un peu surprenant. En montagne comme ailleurs, plus l’altitude est élevée, plus il fait froid. Et même si les plantes ont d’extraordinaires capacités d’adaptation, lorsque la température est trop basse, les arbres n’arrivent plus à pousser. C’est le climat pendant l’été qui joue le rôle le plus important dans ce phénomène et qui va définir la limite de la forêt. Si cela peut paraître étonnant, l’explication est en réalité très logique. Du printemps jusqu’à l’automne, l’arbre a toutes ses feuilles. On dit alors qu’il est en végétation. Pendant cette période, il a besoin de plus d’énergie pour se maintenir en vie, et donc de plus de chaleur. S’il fait trop froid à ce moment-là, il ne pourra pas se développer. En hiver par contre, les arbres peuvent s’adapter à des températures en dessous de -60 °C !

Benutzer-Kommentare