20 mai 2018

Que deviennent les médicaments quand on les jette?

Julie Schappler, docteur en pharmacie à l’Université de Genève, répond à Romain, 7 ans.

Romain, 7 ans
Une question de Romain, 7 ans.
Temps de lecture 2 minutes

«Lorsqu’on n’utilise plus un médicament (par exemple lorsqu’il a atteint la date d’expiration ou qu’on n’en a plus besoin, même si la boîte est encore intacte), il ne faut surtout pas le jeter à la poubelle, mais plutôt le rapporter à la pharmacie. Pourquoi? Parce que, de cette manière, il entre dans un circuit d’élimination adéquat, alors que si on le jette à la poubelle il ne sera pas traité correctement.

À la pharmacie, les médicaments que l’on rapporte sont triés puis détruits par incinération (cela signifie qu’on les brûle), ce qui limite la propagation de produits potentiellement toxiques et polluants dans la nature. Les procédés d’incinération diffèrent selon la catégorie du médicament (comprimés, seringues, vaccins, médicaments anticancéreux, etc.). Par ailleurs, le fait de les incinérer permet même de produire de l’énergie. À Genève, il existe aussi une association qui s’appelle Les pharmacies du cœur. Elle récupère les médicaments non utilisés (et qui ne sont pas périmés, évidemment) et les redistribue à des personnes en difficulté, qui n’ont pas suffisamment de moyens pour en acheter.

Ce qu’il faut aussi savoir, c’est que même lorsqu’on utilise des médicaments, une partie est éliminée par notre corps, dans l’urine et les selles. Il s’agit de molécules qui se retrouvent donc dans les eaux usées et qui sont parfois tellement petites que les stations d’épuration ne peuvent pas les filtrer. Même si ce sont des quantités vraiment minimes, elles peuvent polluer les lacs et les rivières et nuire aux poissons.»

Benutzer-Kommentare