16 août 2017

Quelle est la force destructrice d'une bombe nucléaire?

Olivier Gaumer, physicien à l’Université de Genève, répond à la question de Lilian, 10 ans.

Temps de lecture 2 minutes
Olivier Gaumer, physicien à l’Université de Genève.

«Les dégâts que peut causer une bombe atomique varient beaucoup d’un engin explosif à l’autre, selon sa puissance. Cela dépend aussi du lieu de l’explosion: en effet, une bombe explosant au sol aura des effets différents d’une bombe explosant en altitude.

On mesure la puissance des engins nucléaires en mégatonnes: une bombe atomique de 1 mégatonne libèrera autant d’énergie qu’un million de tonnes de TNT (un explosif utilisé notamment dans les torpilles de la Première Guerre mondiale).

L’arme atomique a été utilisée deux fois dans l’histoire, par les Etats-Unis, à des fins de destruction, au Japon lors de la Deuxième Guerre mondiale.

L’une d’elle (la plus connue) a été lancée sur la ville d’Hiroshima: la bombe «Little Boy» a libéré une énergie correspondant à environ 15 000 tonnes de TNT. Elle a tout détruit dans un rayon de 12 km (comme les dégâts sont circulaires, nous parlons de rayon plutôt que d’hectares).

Outre les dégâts matériels, les armes atomiques produisent une impulsion électromagnétique ainsi que des radiations qui ont un effet sur le long terme.

La plus puissante bombe atomique jamais testée (par l’URSS) s’appelle «Tsar Bomba»: elle a libéré une énergie plus de 3000 fois supérieure à celle d’Hiroshima. Elle a explosé au-dessus de l’océan Arctique à environ 4 km d’altitude, en développant une boule de feu de 7 km de diamètre. Cette bombe a tout rasé dans un rayon de 30 km avec des dégâts importants jusqu'à 40 km. La chaleur de l’explosion a été ressentie jusqu'à 300 km.»

Benutzer-Kommentare