25 juillet 2018

Perdre du poids en mangeant gras

Le régime cétogène, c’est le nouveau régime à la mode. Il propose de privilégier les graisses dans son alimentation. S’il donne des résultats spectaculaires, il est pourtant loin d’être facile à suivre.

régime cétogène
Des œufs et beaucoup d’huile ou de beurre: le régime cétogène autorise ce que d’autres régimes proscrivent. (Photo: Getty Images)

Certains y perdront leur latin. Alors que la croyance populaire associe souvent les graisses à la prise de poids, le régime cétogène propose justement de les privilégier dans son alimentation pour perdre rapidement des kilos. Le mécanisme à l’œuvre est le suivant: il s’agit de priver l’organisme de son apport énergétique principal, qui est normalement constitué d’hydrates de carbone (autrement dit de sucres) et de le remplacer par des graisses. Dans sa version stricte, le régime propose ainsi une alimentation composée de 90% de graisses et, les 10% restants, de protéines et de glucides (sucres), alors qu’une assiette normale prévoit 50% de glucides, 35% de graisses et 15% de protéines. Après quarante-huit heures, les réservoirs de sucre de l’organisme sont vidés et celui-ci a recours aux graisses pour subvenir à ses besoins énergétiques. Le foie se met alors à produire, à partir des acides gras, des éléments appelés corps cétoniques. Ceux-ci servent de substrat énergétique au cerveau.

Pas pour tout le monde

Basé principalement sur la consommation de beurre, d’huile, d’œufs, de viande, de fromage, de poissons et de légumes verts, le régime est très efficace. Comme d’ailleurs la plupart des diètes alimentaires qui reposent sur une limitation stricte du choix des aliments: plus celui-ci est restreint, plus on observe que le nombre de calories absorbées baisse. Mais c’est aussi là que réside tout le problème de ce régime. Très astreignant, il est difficile à suivre et provoque chez la plupart des gens de telles privations qu’il finit par conduire, après son arrêt, à une reprise rapide du poids perdu, voire à un dépassement du poids initial. C’est ce que les spécialistes appellent l’effet yoyo. Autre problème: il peut provoquer certaines carences et augmenter des facteurs de risque comme le cholestérol.

Épileptiques et sportifs

S’il est controversé pour la perte de poids, le régime cétogène a par contre fait ses preuves pour aider les enfants épileptiques à surmonter la maladie. Pour les sportifs aussi, le régime permet d’améliorer les performances en permettant aux athlètes d’augmenter leur capacité à utiliser les graisses, ce qui est bénéfique lors d’un effort. Il faut toutefois se rappeler qu’il est compliqué à mettre en place. Il faut donc consulter un professionnel avant de s’y mettre!

Claudia Vogt, diététicienne HES, Association suisse des diététicien/nes (ASDD) (Photo: DR)

Benutzer-Kommentare