22 mai 2018

Les secrets de Tom le Jardinier pour réussir vos tomates

Les dernières gelées passées, il est temps de mettre les plants de tomates en terre.Tom le Jardinier vous promet de beaux fruits en quelque conseils.

Vos jeunes plants de tomates sont prêts à rejoindre le jardin: les gelées ne sont désormais plus à craindre. Cependant choisissez pour vos tomates l’endroit le plus chaud, le plus abrité et le plus ensoleillé de votre jardin. C’est le secret pour avoir des fruits bien sucrés qui mûrissent vite… et à condition d’arroser régulièrement. Si vous n’avez pas pu semer vos tomates, la plupart des points de vente d’articles de jardinage vous offrent des jeunes plants prêts à planter. Choisissez-les courts, avec une tige du diamètre d’un crayon environ et aux feuilles bien vertes. Préférez les plants «bio» si vous cultivez votre jardin de manière écologique. Selon les variétés, vous pouvez espérer 3 à 5 kg de tomates par plante pour celles à gros fruits.

Planter sans se tromper

Les tomates, gourmandes, apprécient les sols riches et légers. Avant la mise en place de mes tomates, j’incorpore 2 à 3 kg de compost bien décomposé par mètre carré à la terre. Pendant environ une semaine avant la plantation, j’aime bien endurcir mes plants de tomates. Que vos plants proviennent de votre semis ou de la jardinerie voisine, prenez le temps de les habituer au plein air: sortez-les dans un coin abrité du jardin dans la journée et rentrez-les le soir. Pensez à planter à proximité deux plantes compagnes: l’œillet d’Inde (un à côté de chaque tomate) et le basilic (un plant entre chaque tomate).

Pour aller plus vite

Les tomates cocktail et les tomates à croissance déterminée comme la variété «Roma» n’ont pas besoin d’être taillées. Les autres variétés, dites à croissance indéterminée, doivent être taillées pour limiter le nombre de fruits et déclencher leur maturation pendant la période estivale. Sans taille, ces tomates vont pousser indéfiniment au détriment du mûrissement des fruits. Avant la taille, je laisse croître mes tomates pendant un mois environ avant d’intervenir en continuant d’attacher la tige principale au tuteur.

Installez vos tuteurs

Les tomates ont des tiges souples et fragiles. Il leur faut le soutien d’un tuteur solide d’au moins 1,50 à 2 m de haut. Plantez les tuteurs dans le terrain avec un espace de 70 à 80 cm entre eux. Pour un soutien efficace, enfoncez au moins un quart de la hauteur du tuteur dans le sol.

Préparez les plants

Faites tremper vos godets quelques minutes dans une cuvette d’eau avant la plantation: le terreau bien détrempé adhérera mieux autour des racines lorsque vous dépoterez le plant. Placez un plant à l’aplomb de chaque tuteur en place.

Enterrez la tige

Creusez un trou suffisamment profond pour enterrer quelques centimètres de la base de la tige de chaque plant. Ôtez le godet, posez le plant au fond du trou, refermez avec la terre extraite et tassez à la main. Façonnez une petite «cuvette» autour du plant et arrosez même s’il pleut.

Attachez-les

Attachez les tiges de vos tomates au tuteur au fur et à mesure de leur croissance. Les tiges des tomates augmentent rapidement de diamètre. Pour les attacher sans les gêner, décrivez un huit avec le lien autour de la tige et du tuteur. Si vous avez des tuteurs en spirale, pas besoin de lien pour tuteurer vos tomates: il vous suffit d’enrouler délicatement leur tige dans les spires du tuteur.

Brise-vent de fortune

En région ventée, protégez les jeunes plants de la déshydratation tout de suite après la plantation en plaçant une tuile verticalement à proximité de plant du côté des vents dominants. Vous pouvez aussi fabriquer des cloches de fortune avec des bonbonnes d’eau. Coupez la base et laissez le goulot ouvert. Posez-en sur chaque plant durant quelques jours après la plantation.

Paillez pour arroser moins

Les tomates détestent les à-coups d’arrosage. Après un arrosage copieux, étalez sur la terre, à leur base, une couche de paillette de lin ou de chanvre de 5 à 6 cm d’épaisseur. Mouillez-les ensuite avec un jet doux pour éviter que les courants d’air n’emportent leurs particules.

De l’eau régulièrement

Pour apporter de l’eau de façon régulière sans investir dans un système de goutte-à-goutte, remplissez d’eau des bouteilles de vin pétillant (crémant ou champagne). Fermez le goulot avec de la gaze maintenue par un élastique. Plantez une bouteille par plant, le goulot vers le bas: L’eau sera diffusée au fur et à mesure des besoins des tomates.

Tailler, ce n’est pas sorcier!

Coupez toutes les ramifications de la tige principale sauf une ou deux vigoureuses à la base de la tige. Taillez ces dernières une feuille après le premier bouquet de fleurs formé. Taillez aussi l’extrémité de la tige principale, une feuille au-dessus du 3e bouquet de fleurs formé. Le tour est joué.

Benutzer-Kommentare