14 février 2018

C’est un gentil facteur…

La chronique de Sandrine Viglino, humoriste.

Sandrine Viglino
Sandrine Viglino, humoriste.

Ce matin, je vois ma factrice (nom connu de Fully) arriver, exactement comme Henri Dès chantait, «sur son vélomoteur, qui porte le courrier, chez les gens du quartier», en sautant de celui-ci (du vélomoteur donc, pas d’Henri Dès). Elle doit se les geler, la factrice, mais pourtant «elle a un grand sourire, quand on la voit venir».

Il y a aussi le grand facteur, «avec plein de factures cachées sous sa ceinture». Il siffle La Bohème pendant toute la tournée. Après, c’est le village qui la siffle toute la journée (la chanson, pas la factrice)! Ils sont toujours de bonne humeur alors qu’ils sont chronométrés pire qu’aux JO. Et c’est pas déduit de leur temps si y a un panneau «Attention chien méchant» – même si ça les aide à courir plus vite – ou quand ils doivent sonner et re-sonner pour un recommandé, avec Kevin qui sort en disant «c’est 9 h 30, je dormais», alors que le facteur est debout depuis 5 heures. Et ce n’est pas pris en compte quand ils prennent du temps pour discuter avec une personne seule ou malade… ou avec moi parce que je veux savoir comment ils font pour pas se les geler en vélomoteur!

«Et puis y a les impôts qui ne viennent pas quand il faut» et les commandements de payer qu’il faut amener personnellement à ce voisin qui collectionne les armes. Et aime les essayer! (Là l’entraînement à la course avec les «chiens méchants» prend tout son sens.)

Mais le facteur n’a jamais peur, parce qu’il sait tout sur nous!

Il a de quoi nous faire chanter. Le facteur, c’est «l’espion jaune»! Il voit ton courrier, tes actes de poursuite, tes commandes (sextoys compris). Il sait à quelle heure tu es chez toi ou pas, si tu es en vacances, si t’es marié, si t’as des amants, des enfants, des animaux, une deux-chevaux ou une Ferrari planquée. Il nous connaît mieux que notre famille. Mieux que nous-mêmes peut-être!

Ça m’a fait réfléchir. Quand ma factrice repassera m’amener mon Migros Magasine préféré avec son vélomoteur, je lui proposerai un café. Si elle a le temps. Sinon elle sera remplacée par un drone qui ne sourit pas. Un drone qui siffle un peu, mais pas La Bohème. Et je lui demanderai de garder bien secrètes toutes les informations qu’elle a sur moi! Déjà que Swisscom a essayé de vendre à l’ennemi ma vraie date de naissance.

➜ A lire aussi: T'as lu ton horoscope?

➜ A lire aussi: Cash noisette

➜ A lire aussi: #Haglagla #pirefroid #jeneparlepasdemétéo

Benutzer-Kommentare

Articles liés

Marie-Thérèse Porchet

Actualité insolite

Sandrine Viglino

Le Japon, c’est pas chinois!

Martina Chyba

Travaux vaches cochons…

Sandrine Viglino

T’as une série à me conseiller?