19 octobre 2018

Go et nigaud

La chronique de Sandrine Viglino, humoriste.

sandrine viglino
Sandrine Viglino, humoriste.

Ce titre est là pour détourner l’attention du Gault et Millau! Pas qu’ils viennent lire incognito cette chronique et me donner une note: «Chronique pas assez salée, mais croquante, je donne un 12». Sur 10 d’accord mais pas sur 20! Récemment, le guide 2019 est sorti. J’admire les grands cuisiniers. Les vrais! Ceux qui font leur cuisine avec des produits comestibles. Pas ceux qui créent une fois pour toutes soixante modèles de pizzas différentes avec les mêmes six ingrédients, plus la pizza du mois, avec ces mêmes ingrédients!

Les vrais, non seulement ils passent des heures en cuisine à se couper des petits légumes et des doigts, mais ils doivent supporter la pression des notes. Moi j’aimais déjà pas en recevoir à l’école, je supporterais pas d’en avoir adulte. Imaginez si on faisait ça dans tous les métiers! Le médecin qui a des faux patients, qui viennent juste tester s’il a bien remarqué qu’ils n’ont rien! Le garagiste qui a un faux client, qui vient juste voir s’il fait les bonnes réparations, et pas deux trois trucs en plus comme d’hab’!

Quelle pression pour les cuisiniers! Savoir qu’à tout moment il peut y avoir à leur table des «faux clients» qui sont des critiques gastronomiques. Déjà les vrais clients c’est pas facile. (Si, si, je connais des chieurs.) Et il y a pire: le vrai client qui fait croire qu’il est inspecteur pour avoir un rabais sur la note et un pousse-café gratos.

Je vais me lancer dans le coaching de critiques culinaires pour leur remettre les papilles à zéro

Sandrine Viglino

Les grands gagnants, ce sont les critiques. Être salarié pour aller dans les plus grands restos manger et boire, sans payer le repas qu’ils mettent en notes de frais! Alors oui, comme dans tous les jobs, il doit y avoir la lassitude. Plus tu manges de caviar, plus tu peux comparer les caviars. Tu deviens blasé. Du coup si t’es pas heureux, tu mets des mauvaises notes.

Je vais me lancer dans le coaching de critiques culinaires pour leur remettre les papilles à zéro. Je vais leur proposer mes madeleines de Proust de la Migros. En entrée une tranche de pain avec du Parfait, en plat principal un yogourt moka et en dessert les frangipanes. Ils retrouveront la joie et mettront des bonnes notes. Les cuisiniers seront heureux, cuisineront bien, du coup les critiques mettront des bonnes notes et moi j’aurai contribué à mettre le yogourt moka au firmament de la gastronomie!

A lire aussi: Tu bricoles?

A lire aussi: Passer ses vacances en Suisse: rêve ou réalité?


A lire aussi: L'eau d'ici et l'eau de là



Le site de Sandrine Viglino: sandrineviglino.ch

Benutzer-Kommentare

Articles liés

Sandrine Viglino

Top 5 des résolutions et séries Netflix

martina chyba

On perd Noël

Fred Valet

Prochain arrêt: le divertissement

Informationen zum Author

Sandrine Viglino

«Is this the real life? Is this just fantasy?»