29 septembre 2017

Duel entre du coca et du lait

Pour parler de «précipitation», rien ne vaut un bon cocktail à base de coca et de… lait.

noe
Le temps de l'expérience, Noé se transforme en barman!

1 Pour préparer son nouveau cocktail, Noé a besoin de deux verres transparents, d’un entonnoir, d’un mouchoir en papier, d’une cuillère à café, de coca et d’un peu de lait.

2 Notre savant verse 1 dl de coca dans un gobelet. Il y ajoute 0,3 dl de lait et mélange les deux liquides à l’aide de la cuillère. Avec douceur pour éviter que ça mousse! Puis il laisse reposer sa mixture…

3 Après quelques minutes, un solide se dépose au fond du verre. Notre barman plie le mouchoir en deux et le place dans l’entonnoir avant de filtrer son mélange (l’opération prend un peu de temps).

4 Le cocktail est prêt! La mixture est devenue pratiquement incolore après filtration. Ne reste plus à Noé qu’à la tester… Alors, quel goût ça a? «Ben, ça ressemble à du… coca!» 

Le phénomène

Cette réaction, que les savants appellent «précipitation», est assez facile à expliquer. En fait, les molécules d’acide phosphorique contenues dans le coca s’attachent aux molécules de lait, ce qui leur donne une plus grande densité (elles sont plus lourdes) et les pousse à se séparer du reste du liquide. Donc, la matière solide que l’on voit dans le fond de la bouteille est essentiellement faite du lait qui a «coagulé» en réagissant avec l’acidité de la boisson gazeuse.

Benutzer-Kommentare