15 septembre 2017

La tension superficielle de l'eau

La mare, les canards et le crocodile: une fable savante pour expliquer la tension superficielle de l’eau.

Temps de lecture 1 minute

1 Augustin a trouvé tout le matériel nécessaire à la réalisation de cette expérience, à savoir une assiette à soupe, de l’eau, un moulin à poivre et du liquide vaisselle. Il peut donc démarrer.

2 Après avoir rempli l’assiette à soupe d’eau pour créer la mare de cette fable scientifique, notre poète savant saupoudre le plan d’eau de poivre (les grains représentent les canards dans cette histoire).

3 Enfin, pour pimenter encore un poil ce récit, Augustin fait entrer en scène un méchant. Celui-ci se présente sous la forme d’un… flacon de liquide vaisselle. C’est le crocodile et il a très faim!

4 Une goutte de liquide vaisselle tombe au milieu de la mare et c’est la débandade. Effrayés par le crocodile, les canards fuient pour se réfugier sur les berges de leur étang (le bord de l’assiette).

Le phénomène

Derrière cette fable se cache un phénomène physique que les savants appellent la tension superficielle de l’eau. Tension qui crée une sorte de membrane sur laquelle le poivre «flotte». Dans cette histoire, le liquide vaisselle perce en quelque sorte cette pellicule qui éclate alors comme un ballon de baudruche. Du coup, les grains sont repoussés vers le bord de l’assiette. C’est d’ailleurs grâce à ce super pouvoir que le liquide vaisselle nettoie aussi bien couverts et assiettes sales.

Benutzer-Kommentare