7 octobre 2017

Petit piston contre gros piston

Qui va remporter ce combat de titans? Les paris sont ouverts...

Mathieu
Mathieu passe à l’action.

1 De l’eau colorée pour que ça soit plus photogénique, deux seringues (sans les aiguilles) de taille différente et un bout de tuyau souple. Voilà le matériel qu’a réuni Mathieu avant de passer à l’action.

2 Notre laborantin en chef n’en peut vraiment plus d’attendre. Il saisit illico la plus petite des seringues, plonge l’extrémité de celle-ci dans le liquide et la remplit d’eau en tirant sur le piston.

3 Ne reste plus qu’à relier la petite seringue à la grosse seringue à l’aide du bout de tuyau souple, et à chasser un maximum d’air de ce dispositif. Tout est OK? Alors, le bras de fer peut commencer!

4 Qui sortira vainqueur? Le petit piston ou le gros piston? Pour le savoir, Mathieu presse sur l’un et sur l’autre. D’abord alternativement, puis simultanément. Que remarque-t-il?

Le phénomène

Comme dans le combat qui a opposé David à Goliath, c’est une fois de plus le petit qui prend le dessus. En effet, comme la pression est la même dans les deux seringues, la force à exercer pour faire descendre le piston est uniquement en rapport avec le diamètre de celui-ci. Autrement dit, plus le piston est gros, plus il faut fournir de force pour l’enfoncer! C’est d’ailleurs pour cette même raison que le diamètre du piston des pompes à vélo est si petit…

Benutzer-Kommentare