Profiter
11 mars 2019

Séjour détente au sud de la Forêt-Noire

«Migros Magazine» et l’hôtel bio et spa «Alpenblick» offrent un rabais de 10% sur la réservation de trois nuitées.

«Migros Magazine» et l’hôtel bio et spa «Alpenblick» offrent un rabais de 10% sur la réservation de trois nuitées.
L’hôtel spa et bien-être «Alpenblick» allie innovation et tradition.

Exposé légèrement au sud, le haut plateau bordé de prairies et de forêts qui accueille le village ensoleillé d’Höchenschwand offre d’un côté une vue plongeante sur la Forêt-Noire, de l’autre une vision panoramique des Alpes suisses. C’est dire si l’hôtel de Renate et Ferdinand Thoma, baptisé «Alpenblick» (vue sur les Alpes), porte bien son nom! Ce petit bijou s’est enrichi il y a peu d’un nouveau bâtiment, hébergeant des suites et un lounge.
Le contraste, voulu, est saisissant: accolé au bâtiment traditionnel plus que centenaire, au toit pentu et à la façade en bardeaux couleur miel, s’élève désormais une construction aux lignes modernes abritant dix suites junior. De grandes baies et un balcon vitré exposé plein sud offrent une vue imprenable sur les hauts sommets, du Säntis au Mont-Blanc.
Les amateurs de design, d’intimité et de confort hôtelier se sentiront comblés! Depuis le nouveau bâtiment, il suffit de traverser le nouveau jardin d’hiver pour accéder directement au spa, équipé d’un bain d’eau salée et de saunas. Dans la salle de repos, spacieuse et pourvue de sièges confortables aux tons apaisants, le regard plonge sur la canopée de la Forêt-Noire.

Informations: alpenblick-hotel.de

Articles liés

l’hôtel Victoria-Lauberhorn à Wengen

Une semaine de jeu de cartes

Informationen zum Author

Vue sur l'Universal Hôtel Lido Park depuis la mer

Majorque, le plaisir de la baignade

Informationen zum Author

À seulement 4 h de vol, la Jordanie dévoile des sites uniques, parmi les plus fascinants du Moyen-Orient. Laissez-vous tenter par la découverte de ce petit pays au carrefour de plusieurs civilisations.

Entre mers et déserts

Informationen zum Author

«Certains hommes font l’amalgame entre virilité et fertilité»