28 mai 2018

Sofya Yokoyama, la Rolloise qui grimpe

Sofya Yokoyama, 19 ans, a la passion de l'escalade. Ses entraînements et sa persévérance ont payé: elle a remporté l’an passé le titre de championne suisse Élites de bloc.

Sofya Yokoyama
Sofya Yokoyama a une volonté d’acier, aussi affûtée que ses muscles.
Temps de lecture 2 minutes

Une volonté d’acier, aussi affûtée que ses muscles: c’est ce qui a permis à la Rolloise Sofya Yokoyama , 19 ans, de remporter l’an passé le titre de championne suisse Élites de bloc. Sa spécialité? Le bloc, justement (des structures ne dépassant pas 4 mètres de haut et que les grimpeurs escaladent sans corde ni baudrier), l’une des trois disciplines de la grimpe de compétition et celle qu’elle préfère, «car l’entraînement est plus varié et demande davantage de polyvalence».

Pour atteindre un tel niveau, la jeune femme s’exerce inlassablement à raison de cinq heures par jour, cinq jours sur sept. Cardio, abdos, grimpe, chaque muscle est mis à l’épreuve: «Si je fais bien quand je suis fatiguée, je ferai encore mieux quand je ne le suis pas. C’est pour ça que je m’exerce toujours en fin de journée.»

Si je fais bien quand je suis fatiguée, je ferai encore mieux quand je ne le suis pas.

En parallèle, Sofya Yokoyama a entamé l’été dernier des études de sciences criminelles à l’ Université à Lausanne . «Cela m’oblige à choisir les coupes du monde auxquelles je peux participer, car je ne peux pas rater plusieurs semaines de cours…» Pour l’instant, la jeune femme se concentre sur celles de Villars et de Chamonix en juillet, mais caresse déjà l’idée de participer aux Jeux olympiques de Tokyo en 2020 . «En attendant, je dois travailler mon mental car je pense que physiquement, je suis assez forte. Le talent peut amener à un certain niveau, mais après, c’est l’entraînement qui fait la différence!»

Le talent peut amener à un certain niveau, mais après, c’est l’entraînement qui fait la différence!

Une journée avec Sofya Yokoyama

Benutzer-Kommentare