13 novembre 2017

Afin que personne ne reste seul

Avec sa nouvelle collecte de dons, Migros souhaite lutter contre la solitude et la pauvreté en Suisse. Les fonds réunis financeront des projets destinés à sortir les personnes en difficulté de leur isolement.

Les projets d’entraide permettent de vaincre l’isolement: les jardins familiaux de l’EPER, la ligne téléphonique de Pro Juventute, le conseil en désendettement de Caritas, les fêtes de Noël du Secours d’hiver et le service de visite de Pro Senectute.
Les projets d’entraide permettent de vaincre l’isolement: les jardins familiaux de l’EPER, la ligne téléphonique de Pro Juventute, le conseil en désendettement de Caritas, les fêtes de Noël du Secours d’hiver et le service de visite de Pro Senectute.
Temps de lecture 3 minutes

Certains individus manquent de plus en plus souvent à l’appel: ils ne viennent plus rejoindre leurs amis au café du coin, boudent les excursions avec leur groupe de randonnée et ont toujours un empêchement lorsqu’un événement s’organise. Petit à petit, leur entourage cesse de les appeler et leur cercle de connaissances se réduit comme peau de chagrin.

Cet isolement progressif est parfois lié à des préoccupations matérielles: en Suisse, la vie sociale est souvent indissociable de la consommation, et lorsque les fins de mois sont difficiles, sortir avec ses amis peut s’avérer trop coûteux.

Selon l’Office fédéral de la statistique, 14,6% des Suisses sont menacés par la pauvreté. Bien sûr, tous ne souffrent pas de la solitude. «Ces personnes entretiennent parfois un solide réseau de relations, souligne Peter Streckeisen, professeur au département Travail social de la Haute Ecole des sciences appliquées de Zurich. Et certaines d’entre elles participent à des projets d’entraide.»

Quand l’isolement s’ajoute à  la pauvreté

Toutefois, au moins une partie des individus touchés risquent de perdre le contact avec leur entourage. C’est notamment le cas des seniors qui n’assument pas leur situation et cherchent à dissimuler leurs difficultés.

Les jeunes occupent également une position très délicate: «Les adolescents se définissent souvent par leur consommation», explique Peter Streckeisen. Ceux qui ne possèdent pas les bons produits de marque peuvent vite se sentir marginalisés.

Les actifs qui gagnaient bien leur vie mais se sont brusquement retrouvés au chômage sont eux aussi fragilisés. Il arrive en effet qu’ils s’éloignent des cercles qu’ils fréquentaient jusque-là et qu’avec le temps ils soient victimes d’un déclassement. Frustrés par un statut social dans lequel ils ne se reconnaissent pas, ils peuvent alors avoir tendance à se replier sur eux-mêmes.

Avec sa nouvelle collecte de dons, Migros se mobilise contre la solitude et la pauvreté en Suisse. Comme l’année dernière, l’enseigne travaille en étroite collaboration avec cinq œuvres d’entraide: Caritas , l’ EPER , Pro Juventute , Pro Senectute et le Secours d’hiver . Au terme de l’initiative, Migros ajoutera 1 million de francs à la somme récoltée. Les fonds seront ensuite répartis entre les cinq organisations, qui financent des projets d’entraide. Ces derniers visent à soulager les difficultés matérielles et contribuent à combattre l’isolement.

Le projet Nouveaux jardins de l’EPER, par exemple, permet aux personnes issues de la migration de développer un réseau social en cultivant leurs propres fruits et légumes. Et dans le cadre de l’initiative Conseils + aide 147 de Pro Juventute, des collaborateurs apportent leur soutien 24 h sur 24, par téléphone, SMS, courriel et chat, aux jeunes en détresse.

Benutzer-Kommentare

Articles liés

Grâce à Migros, les ménages les plus modestes ont pu, dès 1947, s’offrir des fleurs sans se ruiner.

Des fleurs pour tous

La photo gagnante de la semaine A gagner

Concours clin d’œil

Informationen zum Author

Portrait de  Karine Lempen, professeure de droit à l’université de Genève

Karine Lempen: «On parle enfin du harcèlement sexuel»

Simonetta Sommaruga est la première conseillère fédérale à avoir participé à une Assemblée des 
délégués, ici avec Herbert Bolliger, président de la 
direction générale Migros.

Migros au féminin

Informationen zum Author