24 novembre 2017

Les droits du vivant

L'éditorial de Steve Gaspoz, rédacteur en chef de «Migros Magazine».

Steve Gaspoz
Steve Gaspoz, rédacteur en chef de «Migros Magazine».

Quelle place les animaux doivent-ils avoir dans notre société? Voilà une question qui occupe les esprits et le législateur depuis quelques années. Il n’y a pas si longtemps encore, les bêtes n’étaient considérées que comme des objets et assurées comme telles, par exemple dans l’assurance ménage. Désormais, on s’interroge sur les droits qu’elles devraient ou non avoir, et sur la manière de garantir ces droits. Le canton de Zurich avait fait office de précurseur en nommant un avocat des animaux, poste disparu depuis lors, tandis que le peuple refusait de faire de même à l’échelon fédéral lors d’une votation en 2010.

Malgré tout, la majorité s’accorde sur le fait que la souffrance animale n’est jamais tolérable ou que les conditions de détention se doivent de respecter l’espèce. Les avis sont, par contre, nettement plus partagés en fonction des espèces ou des événements. Le méchant loup, il serait permis de le tuer sous certaines conditions, selon le principe qu’il massacre des moutons, mais personne ne réclamerait le même traitement pour un chat sous prétexte qu’il fait de même avec tout ce qui est plus petit que lui. Les moutons sont des animaux de rente, les souris et les oiseaux pas. Mais cela doit-il faire une différence?

Oui, non, peut-être, à définir selon nos propres convictions. Dans notre entretien, l’avocat genevois Romain Jordan insiste sur le fait qu’il s’agit autant de questions d’éthique que de société. Notre vision du monde change et ce qui pouvait être acceptable il y a peu ne l’est plus forcément. Dans le même esprit que le vivre ensemble prôné aujourd’hui ne se limite déjà plus aux humains, mais concerne l’ensemble de notre environnement. L’idée que chaque chose a sa place et mérite d’être préservée fait son chemin.

Benutzer-Kommentare

Articles liés

Et si on se faisait une toile ce week-end?

Martina Chyba

Travaux vaches cochons…

Tom le Jardinier porte des plants de framboisiers qu'il s'apprête à mettre en terre.

Planter des framboisiers

Informationen zum Author

Une envie de tenir salon au jardin