21 octobre 2017

Le carnet, papier et numérique à la fois

Grâce à un partenariat industriel et à la technologie NCode, les fameux agendas et calepins Moleskine proposent une version où chaque trait sur le papier est reproduit immédiatement à l’écran.

moleskine
Chaque point est en réalité un petit capteur permettant de reconnaître mots, dessins ou chiffres tracés avec le Pen+. (Photo: DR)

Extérieurement, rien ou presque ne le distingue d’un agenda Moleskine classique. Même couverture (rigide, en l’occurrence) noire, même élastique pour la fermeture. C’est à l’intérieur que le Smart Planner, dernier avatar de la collection Smart Writing, change tout. Grâce à son papier spécial où chaque point est en réalité un petit capteur permettant de reconnaître mots, dessins ou chiffres tracés avec le Pen+. Ce stylo connecté est capable ensuite de numériser via Bluetooth rendez-vous et notes sur vos appareils mobiles. Non seulement dans l’application Moleskine dédiée (fonctionnant tant sur IOS que sur Android), mais également sur Google Agenda et iCal d’Apple.

Moleskine, qui a redonné le goût de l’écriture et de l’agenda papier en invoquant les mémoires (factices, évidemment) d’Hemingway ou de Van Gogh) croit donc que papier et numérique peuvent coexister. Et tente donc de proposer une série de produits, carnet de notes et agenda, offrant toujours le plaisir de l’écrit, tout en communicant avec les appareils électroniques qui ne quittent plus la vie trépidante de l’homme contemporain.

Cela fonctionne-t-il? Oui, et plutôt bien. D’abord et avant tout – et sans cela l’expérience eût sans doute été vaine – parce que tant le Pen+ que le papier proposent en effet un ressenti très agréable, proche d’un roller fin sur du papier Moleskine traditionnel. Si tant est que vous ayez pris la peine de télécharger l’application de la marque baptisée «M+ Notes», et que vous ayez naturellement effectué le «pairage» Bluetooth de votre appareil et du stylo Livescribe, il suffit d’ouvrir le Smart Planner ou un carnet compris dans le Smart Writing Set (l’agenda s’achète, lui, à part) pour voir ce que vous écrivez ou dessinez apparaître à l’écran. Honnêtement, c’est assez bluffant.

Malgré de nombreuses connexions, tant du côté agenda que notes ou dessins, la connexion entre monde papier et monde virtuel n’a pas été prise en défaut. Il est donc possible, par exemple, de laisser ses carnets au travail ou à la maison, et de relire ses notes ou de vérifier ses rendez-vous sur son écran de smartphone. Plutôt pratique. Une nouvelle technologie qui devrait séduire les amoureux du papier, qui auront ainsi le meilleur des deux mondes. Et constituer un joli cadeau de Noël à l’heure où approche le besoin de renouveler son… agenda.

Benutzer-Kommentare

Articles liés

Steve Gaspoz

Proche et loin tout à la fois

Youtube Kids

Les humains reprennent les commandes de Youtube Kids

Marianne Schmid Mast

«Rencontrer son double virtuel est une expérience troublante»

images

Comment se protéger des images