20 juin 2017

Tu préfères la rentrée?

Pour mes copines mamans qui ont des enfants en âge scolaire: juin, c’est l’horreur!

Temps de lecture 2 minutes

Qui va s’occuper des enfants (grand-maman est partie dans un ashram prendre soin de son moi intérieur)? Comment les occuper 24 heures sur 24 (des colonies de six semaines, ça n’existe pas, dommage)?

Juin, pour une maman, c’est l’équivalent:

  • d’un master en organisation (entre les changements d’horaire à l’école et les activités extrascolaires)
  • d’un diplôme de médecine (le petit a le rhume des foins et la grande s’est foulé la cheville aux joutes sportives)
  • de l’ascension de l’Everest en solitaire (papa a trop de travail entre le job, les interclubs de tennis et les apéros).

Par solidarité féminine, je vous donne gratuitement quelques mises en garde des moments qui pourraient vous faire «disjoncter»:

  • le spectacle de fin d’année qui dure trois heures, mais dans lequel votre enfant n’apparaît sur scène que deux minutes, juste quand la mémoire de votre téléphone sature (pas de vidéo. Mauvaise mère.)
  • la promenade d’école: sandwichs, trousse de toilette (inutile mais indispensable). Vous pensez à la crème solaire, il pleut, vous pensez à l’imper, il fait soleil.
  • l’anniversaire à organiser en juin parce que votre enfant est né en juillet ou en août. Et éviter que tout le budget vacances y passe! Comme cette idiote de voisine a invité quinze gamins au lasergames, vous devez faire le karting à Fr. 30.- par tête. Sans compter les frais de physio pour vous.
  • les gouttes à acheter pour les examens finaux (celles pour enfants, pas celles pour adultes qui contiennent un peu de cognac)le cadeau pour la maîtresse à revendre sur Anibis (vous l’avez acheté juste avant de recevoir le «ouatsap» d’une autre maman qui vous a proposé de faire un cadeau commun… et vous mandate pour faire le Doodle entre toutes les mamans pour signer la carte).

N’oubliez pas qu’arriver aux vacances, ça veut dire que vous avez survécu à juin! Et tant pis pour les kilos pris à cause du stress. Ceux que vous aviez perdus en prévision de juillet. Essayez quand même de profiter des grandes vacances, parce que fin août, il y aura la rentrée… et il faudra recouvrir tous les livres en une nuit. Wonderwoman, à côté de vous, c’est une amatrice. Bon été, les mamans!

Benutzer-Kommentare