13 novembre 2017

Un mignon bonnet pour les petits

A temps pour l’hiver, voici comment réaliser l’adorable création en crochet de Louise Camille Robert, enseignante aux Ecoles-clubs Migros de Neuchâtel et de La Chaux-de-Fonds.

bonnet
Louise Camille Robert explique comment réaliser un bonnet en crochet.

Craquant, ce joli bonnet en crochet protégera efficacement les tout-petits du froid. «Une pelote de 125 m suffit pour un bonnet enfant de 15 cm de diamètre environ», souligne Louise Camille Robert, enseignante aux Ecoles-clubs Migros de Neuchâtel et de La Chaux-de-Fonds. Attention: durant votre travail, il faudra tenir le fil plus lâche que pour un tricot, de manière à obtenir un résultat aussi souple que régulier.


Commencer par faire un petit schéma pour bien visualiser le travail à effectuer: le bonnet consistera en 16 rangs de la bordure aux oreilles, et de 4 rangs pour le museau.

Entamer la confection du bonnet par son sommet, en faisant un nœud coulant. Pour ce faire, serrer l’extrémité libre du fil au creux de la paume gauche (si on est droitier), puis enrouler le fil autour de ses doigts, en remontant dans la paume.

Bloquer l’endroit où le fil se croise sous son pouce gauche. Glisser le crochet sous le fil situé sur les doigts, ramener celui de gauche (lié à la pelote) dessous, puis reprendre à gauche le fil lié à la pelote et le glisser dans la boucle pour faire la première maille.

Cela forme un nœud coulant.

Tenir la première maille entre le pouce et le majeur et tirer le fil de la pelote à travers la boucle, c’est la deuxième maille (maille en l’air).


Faire ensuite huit brides, en procédant de la manière suivante: Avant de piquer à travers la boucle formée du nœud coulant, faire un jeté: passer le fil une fois autour du crochet.

Puis passer à travers la boucle et tirer le fil à travers celle-ci. Il y a maintenant 3 boucles sur le crochet.

Reprendre le fil avec le crochet et le tirer à travers les deux premières boucles sur le crochet.

Puis reprendre le fil et le glisser à travers les deux dernières boucles sur le crochet.

La première bride est faite !

Faire les sept autres de la même manière.

Puis tirer sur le fil à l’extrémité du nœud coulant pour resserrer le cercle de base.

Fermer ensuite ce dernier par une maille coulée, en piquant dans la deuxième maille libre qu’on avait faite, et tirer le fil à travers les deux boucles sur le crochet.

Le premier rang est terminé !

Faire ensuite la suite des rangées, en commençant toujours par 2 mailles en l’air.

Il faudra doubler les brides afin de faire les augmentations, c’est-à-dire de faire deux brides dans la même maille.
A la fin de chaque tour, faire une nouvelle maille coulée pour fermer le cercle.


Pour le second rang : il faut doubler toutes les brides ainsi que la bride formée par les deux mailles en l’air, 17 brides en tout + les deux mailles en l’air du début.
Pour le troisième rang : il faut doubler une bride sur deux, 26 brides + les deux mailles en l’air du début.

Pour le quatrième, doubler une bride sur trois. Pour le cinquième, une bride sur quatre. Ainsi de suite jusqu’au sixième rang, où l’on ne fait plus d’augmentation car on a atteint le diamètre nécessaire.

Faire une dernière maille coulée pour fermer le cercle. Attention, il s’agit de rester concentré pour compter juste !

Après 15 rangs tous fermés de la même manière, on termine le bonnet avec une bordure de mailles serrées: faire une maille en l’air. Réaliser des mailles serrées en piquant toujours dans le brin arrière de la maille (la boucle qui est situé du côté du centre du bonnet). Ramener le fil à travers cette boucle, il y a maintenant deux boucles sur le crochet.

Reprendre le fil avec le crochet et le tirer à travers les deux boucles. La première maille serrée est faite !

On finit le cercle avec une maille coulée. Couper le fil.

Tirer dessus pour défaire la boucle et arrêter son travail.

Prendre l’extrémité, la glisser dans l’aiguille à laine et coudre en zig-zag en passant aléatoirement dans les mailles pour arrêter le fil.

Faire de même avec l’extrémité située en haut du bonnet, puis couper le fil.

Positionner l’endroit où on voit le joint des brides à l’arrière, puis faire les oreilles de l’ours: choisir où on va crocheter la première sur l’un des côtés du bonnet, piquer à travers pour aller chercher le fil libre de la pelote. Faire la première maille serrée.

Piquer à côté de manière aléatoire pour obtenir en tout 6 mailles serrées (la base de l’oreille).

Tourner le bonnet, faire une maille en l’air et réaliser un second rang de 6 mailles serrées en passant dans les mailles du premier rang. Retourner l’ouvrage et faire un troisième rang identique.

Faire ensuite les réductions : retourner le bonnet, faire une maille en l’air, et 3 mailles serrées en sautant la première. Retourner, faire à nouveau une maille en l’air, deux mailles serrées.


Pour travailler la forme arrondie de l’oreille, faire 4 mailles serrées le long de la bordure de l’oreille jusqu’à la tête, faire une maille coulée entre l’oreille et la tête, retourner le bonnet et crocheter des mailles serrées cette fois-ci tout le long de l’oreille.

C’est à dire douze maille serrées dans le lobe et une treizième maille coulée à travers le bonnet.


Tirer le fil et couper pour défaire la boucle et arrêter le travail.

Tirer les fils à l’intérieur, puis les arrêter de manière régulière et esthétique.

Faire ensuite la seconde oreille.

Pour le museau : de la même manière qu’on a créé le bonnet, faire un nœud coulé puis dix brides dans le cercle. Doubler les brides pour le deuxième rang, doubler une sur deux pour le troisième rang, une sur trois pour le quatrième. Faire attention d’avoir assez de fil à la fin pour coudre le museau au bonnet !

Pour les yeux, faire juste le cercle coulé et huit brides dans le cercle, pour un effet « bouton ». Les coudre avec le reste du fil.

Pour terminer le museau : prendre l’aiguille à laine, piquer le rang au-dessous du centre du rond et faire un triangle (environ 5 points), en revenant toujours au même point en bas. Ressortir sous le triangle pour dessiner la bouche.

Retourner le bonnet, le poser sur quelque chose d’assez large (un livre, par exemple) pour l’étirer (cela permet de poser la doublure assez large, de manière à éviter qu’elle ne se déchire si on la coud sur un petit diamètre et qu’on étire le bonnet après…).


Epingler la doublure, puis la coudre des deux côtés.

Votre joli bonnet est terminé !

En vidéo: comment effectuer le cercle coulé

Benutzer-Kommentare

Articles liés

Tom le Jardinier

Une jolie terrine d'automne

Informationen zum Author

Daniella Jacquemettaz-Hirt, fleuriste et enseignante à l’Ecole-club Migros de Monthey (VS).

L’automne en fleurs

Tom le Jardinier

Conseils pour bouturer des arbustes

Informationen zum Author

La petite Nanuq, ici avec sa maman Sesi, vient de fêter son premier anniversaire au zoo de Mulhouse. (Photo Dominique Villiseck)

C’est-y pas mignon…?