19 juillet 2017

Une artisane qui fait danser son pinceau

La Lausannoise Lola Sacier, peintre en bâtiment et passionnée de peinture décorative, maîtrise aussi bien l’art du crépi que du trompe-l’œil.

la Lausannoise Lola Sacier en train de travailler sur des échantillons de peinture
Lola Sacier
Temps de lecture 2 minutes

Revêtement, décor, patine… Qui eût cru que le mot «peinture» pouvait en réalité englober tant de représentations visuelles différentes? C’est justement cette diversité qui a attiré Lola Sacier, une jeune artisane qui œuvre aux ateliers de Bellevaux, au-dessus de Lausanne. Passionnée par la peinture décorative, elle a d’abord effectué un CFC de peintre en bâtiment, afin d’obtenir le document professionnel qu’exigeait sa maman.

Ses rencontres lui ont ensuite permis d’encadrer des jeunes apprentis au Centre d’orientation et de formation professionnelles (Cofop) , de créer des décors pour différents théâtres, de restaurer des meubles et repeindre les murs chez des particuliers, de peindre des enseignes… «J’aime le fait que mon activité soit si variée, souligne la jeune femme avec enthousiasme:

même repeindre un mur ne m’ennuie pas, car cela me permet de me vider la tête après avoir travaillé sur un décor, par exemple.

Installée depuis six ans comme indépendante, la jeune artisane avoue beaucoup travailler et ne pas faire fortune pour autant. «C’est très difficile de se faire connaître, et je fonctionne beaucoup par le bouche à oreille.

Mais ce métier me donne aussi une grande liberté, et me permet de faire de nombreuses et belles rencontres.

Une journée avec Lola Sacier

8 h 00: la reine des listes
«Ce que je déteste le plus, c’est l’administration. Mais comme je n’ai pas le choix, je suis très ‹to do lists› – que je remplis généralement beaucoup trop et, du coup, je n’arrive jamais à tout faire! Mais cela me permet quand même de mieux m’organiser. A la fin d’un projet, j’ai souvent une masse de matériel qui s’est accumulée. Je range donc régulièrement mon atelier et trie le tout pour pouvoir m’y retrouver.»

10 h 00: un peu d’ordre
«Les allers-retours à la déchetterie font également souvent partie de mon quotidien: c’est fou ce que ça peut prendre de la place, tous ces grands panneaux pour les décors, pots de peinture vides et autres!»

11 h 00: petit coup de pouce
«Etant donné que je fais partie de l’association ‹Les ateliers de Bellevaux›, je trouve important de collaborer au bien-être de chacun en mettant mon savoir- faire à disposition. Ainsi, c’est par exemple moi qui ai repeint l’entrée.»

14 h 00: au royaume des pigments
«Lorsque je manque de pigments, je me rends dans une boutique spécialisée, à Corseaux, dont la responsable propose aussi des fournitures de théâtre.»

16 h 00: variations à foison
«Lorsque j’ai un mandat, je fais toujours des essais de peinture à un moment ou un autre de la journée. Je réfléchis alors à la nuance que je vais donner, ainsi qu’à la structure. J’aime pouvoir proposer plusieurs variantes au client.»

18 h 00: un décor modulable
«J’ai reçu une commande pour la conception d’un décor pour une publicité. Le tournage a lieu en ce moment et je dois être sur place pour moduler ou transformer si nécessaire les différents éléments.»

Ses instruments

Les pinceaux chers à Lola.

Benutzer-Kommentare