8 juillet 2019

Une femme aux commandes

Cornelia Croci-Limacher emporte les visiteurs du monde entier au sommet du Monte Generoso. Conductrice de locomotive, elle est l’une des trois femmes à travailler pour l’unique compagnie de chemins de fer en mains de Migros.

Cornelia Croci-Limacher peut vivre sa passion des trains grâce à son métier.

Bien que le poste de pilotage de l’automotrice de la Ferrovia Monte Generoso soit parfaitement ouvert sur la zone réservée aux passagers, Cornelia Croci-Limacher, 46 ans, ne parle que très peu aux visiteurs qu’elle transporte au sommet de l’une des plus belles montagnes du Tessin, à 1704 m d’altitude. «Je réponds brièvement à des questions liées aux horaires par exemple, mais si je dois donner des conseils de randonnées, je leur explique qu’il faut attendre que le train soit à l’arrêt en gare.» C’est que conductrice de locomotive exige une attention de tous les instants. «Il faut veiller à ce qu’aucune pierre ne soit tombée sur les rails et pouvoir freiner à temps si un chamois venait à traverser les voies.» Et si elle actionne constamment le plateau mobile placé à ses pieds, c’est pour une bonne raison. «Si aucun mouvement n’est détecté après quarante secondes, le train s’immobilise automatiquement.»

Le chemin de fer à crémaillère permet de découvrir le Tessin autrement.

Parmi les autres tâches liées à la fonction, Cornelia Croci-Limacher doit aussi actionner manuellement les aiguillages – il faut pour cela à chaque fois descendre du train –, annoncer les arrêts par haut-parleur et effectuer les contrôles des billets. «J’aide bien sûr aussi les passagers en chaise roulante ou les parents avec leur poussette à monter dans le train», explique la Lucernoise qui est venue en 2000 au Tessin pour apprendre l’italien et qui y est restée. Par amour.

La passion du rail

Cornelia Croci-Limacher s’est même doublement épanouie au Tessin. En effet, elle peut ici vivre pleinement sa passion. «J’ai toujours été fascinée par les trains. On a ça dans le sang dans notre famille», rigole celle qui a longtemps travaillé aux CFF en tant qu’agente du mouvement ferroviaire, un poste consistant entre autres à surveiller le trafic. «Au Tessin, j’ai travaillé ensuite aux guichets de la Ferrovia Monte Generoso. Quand on m’a proposé ce poste en 2017, je n’ai pas réfléchi à deux fois.»

Deux autres femmes occupent un poste similaire, contre une dizaine de conducteurs. «Être une femme dans un monde plutôt masculin n’a jamais été un problème. Si j’ai une question technique, je demande de l’aide à un homme – ils sont tous mécaniciens. En retour, je pourrai les aider au ­niveau de la billetterie que je connais bien. Nous sommes donc complémentaires.»

Benutzer-Kommentare

Plus sur ce thème

Le Signal de Bougy offre une vue splendide sur le Léman.
Eric Ribstein prend soin des plantes et des visiteurs depuis de nombreuses années.
Directeur des restaurants du Gurten, Patrick Vogel aime aller au contact des clients et aider ses collaborateurs au service.
Le parc Pré vert de Rüschlikon propose une foule d’activités pour petits et grands.

Articles liés

Plusieurs équipes venant de toute l’Europe sont invitées à imaginer à Rorschach des sculptures de sable éphémères (photo: DR).

Des merveilles peu connues

Tout comme Roger Federer, Emil fait l'unanimité et est apprécié aussi bien des Alémaniques que des Romands (photo: DR).

Les 27 raisons d’aimer les Alémaniques

Informationen zum Author

Le Signal de Bougy offre une vue splendide sur le Léman.

Un parc avec vue

Directeur des restaurants du Gurten, Patrick Vogel aime aller au contact des clients et aider ses collaborateurs au service.

Là-haut sur la colline bernoise...