19 novembre 2012

Une literie arc-en-ciel

Afin de raviver de vieilles housses et taies d’oreiller, n’hésitez pas à les teindre. Et à les couvrir de motifs originaux, en utilisant de simples élastiques.

Tout ce dont vous aurez besoin
Temps de lecture 4 minutes

Se créer une nouvelle literie, c’est facile et vraiment sympa! Il existe en effet de nombreuses teintures, qui permettent de raviver efficacement les vieux tissus. Mais pourquoi ne pas aller plus loin, et dessiner en plus des motifs originaux? La démarche est toute simple: vous n’avez besoin que de quelques élastiques, que vous enroulerez sur vos housses et couettes selon votre envie.

Ainsi, pour un effet batik, il faut plier le drap – toujours humide, car la teinture ne se fixe pas sur tissu sec! - en accordéon dans la longueur. Nouer des élastiques sur la moitié – ou un quart, ou toute la longueur, si vous préférez – en les espaçant irrégulièrement. Puis teindre en ajoutant 500 g de sel fin à la couleur et au fixateur.

Autre méthode: les zébrures, qu’on obtient en pinçant le centre du tissu, avant de tourner jusqu’à ce que le tissu entier forme une boule. Bien maintenir le tout avec des élastiques, puis teindre.

Le mieux, dans tout ça, c’est encore de tester et de se laisser surprendre. En se disant bien que l’aspect final parfois irrégulier et imparfait ajoute au charme du «fait soi-même»… et à l’individualité de ses créations!

Les étapes

Commencer par bien mouiller le tissu (attention : il faut qu’il soit humide partout, car la teinture se déposera moins bien, voire pas du tout, sur les endroits plus secs), puis l’essorer soigneusement.​

Déterminer quel type de motif on désire:

Si l’on désire faire des points, par exemple, former de petites boules de tissu entre ses doigts et les nouer avec un élastique bien serré. Il est possible de faire des boules de même taille, et positionnées régulièrement sur le tissu. Ou alors de former des tailles différentes, ou encore de préférer une répartition aléatoire des boules.


Pour un effet «soleil», étaler le tissu. Puis déterminer où se situera le «cœur» du cercle, et en pinçant ce point, tirer à soi le tissu jusqu’à ce qu’il ne reste qu’environ 20- 30 cm de bord. Enrouler – bien serrés, et à intervalles irréguliers - des élastiques autour de cette «natte».


Couper un coin de la barquette de teinture et de la barquette de fixateur et poser celles-ci dans le lave-linge. Les recouvrir de 500 g de sel fin, glisser ensuite le tissu bien déplié. Programmer la machine sur cycle long à 40 °C. A la fin du cycle, enlever les barquettes vides, puis relaver le tissu avec de la lessive, afin d’ôter les derniers résidus de couleur et fixer la teinture.


Pour un effet «tye and dye», remplir une bassine (encore plus efficace qu’un seau, car le tissu s’y répartit mieux et touche moins les parois, s’imprégnant ainsi de couleur de manière plus homogène) de 5 l. d’eau chaude. Y verser 500 g de sel, la teinture et le fixateur. Bien mélanger. Mouiller le tissu jusqu’à la hauteur désirée (la couleur n’imprégnera pas le tissu sec), l’essorer puis tremper la partie humide dans la couleur.


Laisser reposer 15 minutes environ, en faisant bouger régulièrement le tissu dans l’eau, afin que toute la surface soit bien imprégnée. Puis rincer à l’eau froide jusqu’à ce que celle-ci soit claire. Si vous désirez créer des dégradés, replongez une partie du tissu – mais moins que la première fois – dans la couleur durant 20 minutes.

De cette manière, la partie immergée deux fois sera plus foncée que l’autre. Puis rincer à nouveau le tissu à l’eau froide. Effectuer ce trempage aussi souvent que vous le désirez, en plongeant de moins en moins de tissu dans l’eau et en rinçant à chaque fois le tout à l’eau claire. Faire sécher, puis repasser le tissu – sans vapeur-, afin de fixer la couleur.

Photographe: Loan Ngyuen

Benutzer-Kommentare