6 janvier 2018

Une styliste qui aime la différence

La Valaisanne Anne-Sophie Bitz a créé la marque Where is Marlo: des habits pour enfants graphiques et éco-responsables, inspirés par la nature et différentes cultures.

Anne-Sophie Bitz
La Valaisanne Anne-Sophie Bitz en route pour son café matinal.
Temps de lecture 3 minutes

De la composition du tissu au dessin des imprimés en passant par le marketing: Anne- Sophie Bitz s’occupe de tout. Après ses deux enfants, sa marque Where is Marlo, créée en 2015, est un peu son troisième bébé.

J’ai imaginé un univers coloré, graphique et minimaliste à la fois, avec des mélanges insolites inspirés des civilisations et de la nature,

explique la designer valaisanne dont le show room est basé à Sion, et les habits vendus également dans différentes boutiques en Suisse, aux États-Unis, en France, en Italie, en Allemagne et bientôt au Japon.

Créés pour les enfants de 3 à 14 ans, ils sont tous éco-compatibles et conçus pour s’assortir d’une saison à l’autre, favorisant la continuité et permettant d’éviter le piège des tendances. Ainsi, les imprimés tribaux et botaniques de l’été prochain répondront au graphisme londonien de cet hiver.

Bien que nous proposions un nombre limité de modèles, je tiens à proposer mes vêtements à un prix correct. Ils sont aussi conçus pour être confortables et portés au quotidien.

Pour garder sa liberté d’action, Anne-Sophie Bitz tient également à «rester petite, pour faire plein de trucs sympas et décalés». Mais d’où vient le nom de sa marque? «J’ai toujours aimé les prénoms fonctionnant aussi bien pour les filles que les garçons. J’aimais bien le côté mystérieux de celui-là, qui apporte un aspect ‹citoyen du monde› ».

Une journée avec Anne-Sophie Bitz

Petit-déjeuner en famille

7 h 00: jonglage matinal
«On n’échappe jamais au petit-déjeuner, avec tous les préparatifs habituels du départ à l’école des enfants! C’est fou tout ce qu’on peut gérer avant de partir soi-même au travail…»

En route vers un bon café!

9 h 00: un moment de calme«J’aime commencer ma journée avec un café. Je me rends généralement à la cafétéria de l’Espace de création pour le prendre, il n’y a presque personne le matin et c’est très agréable. Après ce moment de calme, je suis prête à me lancer dans ma journée de travail. J’ai une copine et collaboratrice qui travaille avec moi depuis près d’un an. Le matin, nous avons l’habitude de discuter de tout ce qui est en cours, de ce qu’on peut améliorer, etc. C’est précieux de pouvoir ainsi partager nos idées et nos réflexions.»

Anne-Sophie Bitz dessine toujours sur du papier d'abord.

11 h 00: des vêtements au bout du crayon
«Le dessin est l’une des parties principales de mon travail. J’ai l’habitude de dessiner les croquis de vêtements ainsi que les imprimés à la main, avant de les passer ensuite sur ordinateur.»

Il faut choisir parmi une foison de matières et de couleurs avant de se lancer.

14 h 00: tissus sur mesure
«Avant même de le dessiner, j’ai toujours le tissu du vêtement en tête, en imaginant la matière et s’il sera rigide ou pas. Nous avons la chance de travailler avec une entreprise familiale portugaise, près de Porto, à laquelle nous pouvons commander la composition exacte des tissus, en choisissant le grammage, les matières premières, les couleurs, le type de tricot désiré…»

Le marketing est un aspect important du travail.

15 h 00: se faire connaître
«Il est important de participer aux marchés de créateurs, du Valais jusqu’à Zurich et Genève pour se faire connaître et favoriser les contacts. Après ceux de Noël, nous avons prévu de faire aussi plusieurs marchés au printemps.»

Une bien longue journée.

20 h 00: des soirées studieuses
«Après avoir couché mes enfants, pas de surprise: je continue à travailler encore quelques heures! En général, je profite de cette période tranquille pour gérer mon marketing numérique sur les réseaux sociaux.»

Benutzer-Kommentare