7 août 2018

Le Genevois qui rêve de Broadway​

Âgé de 19 ans à peine, Ylan Assefy Waterdrinker met en scène cet été sa deuxième comédie musicale. Rencontre avec un passionné qui ne rechigne pas à la tâche.

Ylan Assefy Waterdrinker
Ylan Assefy Waterdrinker s'essaie désormais à la mise en scène avec un spectacle qui réunit les plus grandes comédies musicales jouées à Broadway. (Photos: Nicolas Righetti/Lundi13)
Temps de lecture 2 minutes

La fougue de la jeunesse

Passionné par les comédies musicales depuis son enfance, Ylan Assefy Waterdrinker espère bien un jour en faire son métier. Après avoir dirigé l’an dernier Legally Blonde, interprété par les jeunes d’une association de théâtre amateur anglophone (GAOS, Geneva Amateur Operatic Society), le voilà qui remet le couvert cet été avec un pot-pourri des plus gros succès de Broadway, «épaulé par une formidable équipe de bénévoles», précise-t-il.

«J’ai eu une révélation en 2014, en assistant à une représentation de Hairspray, également produite par le GAOS. Le public avait l’air tellement heureux que j’ai eu envie de me lancer dans l’aventure.» Ayant déjà suivi des cours à l’Académie de comédie musicale de Genève sans jamais avoir pris part à un spectacle, il se présente l’année suivante au casting de la même troupe, qui monte La famille Adams: «Contre toute attente, j’ai obtenu le rôle principal!»

Depuis, Ylan enchaîne les productions (14 en trois ans!). Intégrant même en 2017 une troupe professionnelle pour jouer dans West Side Story. «Puis j’ai eu envie de m’essayer à la mise en scène. Je pense que j’ai davantage à offrir dans ce rôle-là que sur scène.» Maturité bilingue en poche, il s’envolera fin septembre pour Londres, où il suivra des cours dans une prestigieuse école de comédie musicale. Objectif bachelor!

Une journée avec Ylan Assefy Waterdrinker

Benutzer-Kommentare

Articles liés

Patrice Michaud

Un rassembleur de c(h)œur

Mischa Damev a organisé cette saison six tournées et sept concerts spéciaux pour le compte des Migros-Pour-cent-culturel-Classics (photo: Paolo Dutto).

Du classique pour tous les goûts

«Flèche Love»

«Flèche Love»: droit au cœur

Greta Gratos

L’artiste et sa vamp cosmique