3 avril 2018

Yvan Richardet, un touche-à-tout engagé

Polyvalent, le comédien yverdonnois Yvan Richardet multiplie les projets atypiques, avec une préférence marquée pour l’impro, et se lance régulièrement de nouveaux défis.

Yvan Richardet, comédien dans un costume librement adapté de Robin des Bois. Photo: François Wavre/Lundi13
Le comédien Yvan Richardet prêt pour incarner «Robin des Bois», un spectacle joué en forêt. (Photo: François Wavre/Lundi13)

Une conférence gesticulée. Voilà comment Yvan Richardet qualifie son spectacle L’Émeute, qui tourne actuellement sur les scènes romandes. Une manière pour lui d’aborder avec humour des thèmes qui lui tiennent à cœur, entre décroissance et révolution verte. «C’est un genre qui se prêtait bien au sujet: quoi de mieux qu’être seul en scène pour parler d’économie de moyens et d’écologie!»

Le trentenaire nord-vaudois n’est toutefois pas coutumier de l’exercice. «Je voulais sortir de ma zone de confort, mais je m’épanouis davantage dans les échanges collectifs.» Son credo? C’est l’impro! Une discipline qu’il décline sous des formes originales et variées, de la comédie musicale à la séance de tribunal en passant par le feuilleton télévisé. «Ce goût pour la création spontanée m’est venu lorsque je jouais dans des fanfares: il y avait toujours une bonne part d’improvisation. Moins on se préparait à l’avance et plus c’était drôle!»

Aujourd’hui, Yvan Richardet vit de ses nombreuses activités artistiques. «Pourtant, après le gymnase, j’avais fait le choix raisonnable: des études de lettres, puis une formation à la HEP. Après avoir obtenu mon diplôme, je me suis octroyé une année sabbatique pour me consacrer uniquement à la scène. Et ça dure toujours…»

Une journée avec Yvan Richardet

Benutzer-Kommentare