9 décembre 2017

Lama lui être toujours respectueux

La nature de ce petit camélidé est différente des autres animaux et il faut l'accepter tel qu'il est si l'on veut trouver apaisement et douceur auprès de lui.

lama
Le lama ne mérite pas sa mauvaise réputation de cracheur! (Photo: iStock)

Avant d'entrer au cœur du sujet, il convient de corriger la mauvaise réputation que traîne le lama, popularisée par une célèbre bande dessinée: non, le petit camélidé ne passe pas son temps à cracher sur les gens, n'en déplaise à Hergé!

Bien sûr, il peut lui arriver d'être fâché et de crachoter, mais uniquement en cas de maltraitance. Si l'on prend ses besoins en considération, en revanche, il montre un grand respect pour les humains, car c'est un animal sensible et très pacifiste.

Le lama est originaire d'Amérique du Sud, où il est élevé pour la production de laine. Son introduction en Suisse remonte aux années 1980. En 2013, on comptait sur notre territoire quelque 6000 petits camélidés (lamas et alpagas). Leur élevage n'est donc pas (encore) très populaire. De même, on peut dire que la «lamathérapie» n'en est qu'à ses balbutiements. N'empêche, il a été démontré que la nature douce du lama en fait un très bon thérapeute.

Silencieux, placide, cet animal possède une sérénité contagieuse. Attentif aux besoins des autres, il est un excellent outil d’intervention avec les enfants et/ou adolescents ayant des troubles du comportement. «Son contact est même une source d'émerveillement pour les participants à ce style de thérapie», rajoute Pamela Gruaz, gardienne d'animaux dans le Vallon du Nozon (VD) qui organise diverses activités avec des lamas.

Voici une petite liste, non exhaustive, des bienfaits du lama sur nous autres les humains.

Au niveau psychologique

  • Détente et bien-être
  • Apaise les angoisses
  • Fait travailler la mémoire
  • Développe l'estime de soi

Au niveau social

  • Favorise l'expression et les interactions
  • Apprend le respect
  • Responsabilise

Au niveau physique

  • Fait travailler l'autonomie
  • Eveille les sens

Comment ça marche

Avant de commencer la thérapie proprement dite, il s'agit d'établir une atmosphère de respect et de confiance. Pour ce faire, il ne faut pas toucher le lama. En effet, pour lui, le toucher n'est pas affectif. Contrairement aux autres animaux, il ne comprend pas la caresse. Une fois passée cette phase de jaugement, le lama va facilement vers les humains. Ils leur chuchote alors à l'oreille de merveilleuses histoires... L'échange s'établit et la balade peut commencer!

Le respect est très important pour le lama. Lors des promenades, il marche au rythme des participants. S'arrête quand son compagnon humain éprouve des difficultés. Il ne supporte pas non plus de voir quelqu'un isolé, et va ramener le participant dans le groupe.

Au contact des lamas, la personne trouve un apaisement, une douceur. Se sentant acceptée, elle a envie de sociabilité, installe des liens avec des tiers, et prend confiance en elle.

Quand lama fâché, lui toujours faire ainsi...

Tintin et Le Temple du Soleil

Les races

Il existe quatre espèces chez les petits camélidés: le lama, l'alpaga, le guanaco et la vigogne. Ces deux dernières, étant de nature plus sauvage, ne sont pas recommandées pour la zoothérapie.

Benutzer-Kommentare

Articles liés

cheval

Le cheval, baromètre à émotions

un shih tzu

Le chien, roi des guérisseurs

Alain Portner et sa squatteuse aux dents longues. (Photo: Yago Hernandez)

Le chat-chat à son pépère

Alain Portner et sa squatteuse aux dents longues. (Photo: Yago Hernandez)

Le chat-chat à son pépère